Jean-Christophe MARCEL

Jean-Christophe MARCEL

MARCEL Jean-Christophe

Professeur à l’université de Bourgogne

Formation

  • Élève-professeur à l’ École Normale Supérieure de Cachan
  • Doctorat de sociologie, « Les avatars de l’héritage durkheimien : une histoire de la sociologie en France (1920-1958) », à Paris I Panthéon- Sorbonne sous la direction de François Gresle.

Thématiques

  • Histoire de la sociologie française (1920-1960)
  • Histoire du durkheimisme
  • Sociologie de la connaissance et psychologie collective chez Maurice Halbwachs
  • Représentations collectives et théorie de l’inconscient social chez les durkheimiens

Activités d’enseignement

  • Cours magistral de sociologie de la déviance en 3è année de licence de sociologie. Cours semestriel à la Maison de la Recherche, Paris
  • Cours magistral de sociologie de la connaissance, en 1ère année de Master, cours semestriel à la Maison de la Recherche, Paris
  • Cours annuel magistral de « tradition sociologique américaine », en 2ème année de licence, au Centre de Clignancourt, Paris
  • Cours de méthodologie des sciences sociales en première année de MST de l’Institut des Sciences Humaines Appliquées de Sorbonne Université.
  • Cours de stratification sociale et mobilité en première année de MST de l’Institut des Sciences Humaines Appliquées de Sorbonne Université.
  • Cours de méthodologie appliquée en deuxième année de MST de l’Institut des Sciences Humaines Appliquées de Sorbonne Université

Responsabilités scientifiques et pédagogiques

  • Participation à l’enquête « Perception des inégalités et sentiments de justice en France » (GEMASS/Académie des Sciences Morales et Politiques)
  • Co-organisateur avec Olivier Martin d’un colloque consacré à l’oeuvre et la vie de Jean-Michel Berthelot les 19-20 juin 2008 à Sorbonne Université
  • La construction d’une psychologie collective chez Halbwachs : il s’agit d’examiner comment cet auteur s’achemine, dans ses derniers travaux,vers une conception plus phénoménologique du comportement de l’homme en société, notamment en exploitant cette idée selon laquelle agir en groupe c’est se souvenir.
  • L’influence de Leibniz dans les derniers travaux d’Halbwachs : recherche d’un lien éventuel entre la monadologie et la conception que se fait Halbwachs d’un groupe social comme une entité préoccupée de durer dans le temps et dans l’espace, et de ce fait accomplissant une démarche.

Centre_national_de_la_recherche_scientifiquelogo-Sorbonne-Universite_image_650