GEMASS

Groupe d’Etude des Méthodes de l’Analyse Sociologique de la Sorbonne

Accueil > Publications > Recherche par années > Années 1990 > Année 1994

"Gabriel Tarde" in Dubois M. (ed), Sociologies de l’envers. Eléments pour une autre histoire de la pensée sociologique, Paris, Ellipses, 1994

(…) « Tarde n’est pas l’homme d’une idée — l’imitation —, il n’est pas non plus
qu’un penseur « suggestif », encore moins un « poète », il est d’abord le promoteur
d’une conception moderne de la sociologie. De celui-ci, Bergson (1909)
disait qu’jl avait apporté « une sociologie nettement psychologique et une
psychologie toute prête à s’épanouir en sociologie ». Et de fait, cet espace
fondamental où se nouent et s’articulent le psychologique et le social, et dont
Tarde fait l’objet privilégié de sa sociologie, n’est autre que l’ interaction. Comme
le remarque B. Valade, la controverse qui, à la fin du XIXe siècle, oppose Tarde à
Durkheim « illustre les vicissitudes de l’ idée d’ interaction qui, méconnue par
Comte mais généralisée par Coumot, occupe une place centrale dans l’œuvre de
Tarde ». (...)





Groupe d’Études des Méthodes de l’Analyse Sociologique de la Sorbonne - GEMASS
Personnel CNRS - 20 rue Berbier-du-Mets - 75013 Paris - tél. +33 1 58 52 17 76 - email : gemass@cnrs.fr
Personnel Sorbonne - Maison de la Recherche - 28 rue Serpente - 75006 Paris - tél. +33 1 53 10 58 26


Dernière mise à jour le : mardi 19 juin 2018