GEMASS

Groupe d’Etude des Méthodes de l’Analyse Sociologique de la Sorbonne

Accueil > Publications > Recherche par années > Années 2010 > Année 2016

Les adoptions en France et en Italie : une histoire comparée du droit et des pratiques (XIXe-XXIe siècles). Population, 2015, vol. 70, n°4, p. 805-830

La France et l’Italie ont des droits de l’adoption proches et font partie, depuis les années 1990, des pays qui adoptent le plus de mineurs à l’international. Mais, à plus long terme, dans quelle mesure les pratiques sont-elles similaires entre ces deux pays ?Cet article retrace l’histoire du droit et des pratiques de l’adoption en France et en Italie depuis le XIXe siècle. Il apparaît que si ces deux pays ont connu des histoires semblables du droit de l’adoption, les nombres actuels d’adoptions simples sont très différents, principalement en raison du fait que les recompositions familiales après divorce sont beaucoup plus rares en Italie qu’en France. En revanche, les nombres d’adoptions plénières et les profils des adoptés pléniers sont similaires dans les deux pays : après avoir été confrontés au faible nombre de mineurs nationaux adoptables, les candidats à l’adoption des deux pays sont confrontés, depuis 2011, à la baisse du nombre de mineurs adoptables à l’international. En conséquence, les adoptés internationaux en France et en Italie tendent à être plus âgés, plus souvent en fratrie, et plus souvent malades ou handicapés qu’auparavant.

Adoption law in France and Italy is quite similar, and since the 1990s, these two countries have been among those which adopt the largest numbers of children from abroad. But over a longer timescale, what are the similarities and differences in their adoption practices ? This article retraces the history of adoption law and practices in France and Italy since the nineteenth century. While adoption law in the two countries has followed a similar trajectory, the actual numbers of simple adoptions are very different, mainly because far fewer stepfamilies are formed after divorce in Italy than in France. By contrast, the number of full adoptions and the characteristics of the children concerned are similar in both countries. After facing a scarcity of domestic adoptable children, potential adopters have, since 2011, been confronted with a drop in the number of minors available for intercountry adoption. As a consequence, intercountry adoptees in France and Italy tend to be older, and more often have siblings and/or health problems or disabilities than in the past.

Follow me on Academia.edu

Voir en ligne : http://www.cairn.info/revue-populat...





Groupe d’Études des Méthodes de l’Analyse Sociologique de la Sorbonne - GEMASS
Personnel CNRS - 20 rue Berbier-du-Mets - 75013 Paris - tél. +33 1 58 52 17 76 - email : gemass@cnrs.fr
Personnel Sorbonne - Maison de la Recherche - 28 rue Serpente - 75006 Paris - tél. +33 1 53 10 58 26


Dernière mise à jour le : vendredi 13 octobre 2017