GEMASS

Groupe d’Etude des Méthodes de l’Analyse Sociologique de la Sorbonne

Accueil > Activités scientifiques > Calendrier des soutenances de thèses

Katia Baudry. lundi 18 décembre 2017 à 13h

« L’univers féminin adolescent d’un quartier populaire en Seine-Saint-Denis »

Sous la direction de Didier LAPEYRONNIE - Professeur des universités, GEMASS

Maison de la Recherche de l’Université Paris Sorbonne (28 rue Serpente 75006 Paris), salle D035.

Le jury sera composé de :
Mme Catherine DELCROIX - Professeur (rapporteur), Université de Strasbourg
M. Michel KOKOREFF- Professeur (rapporteur), Université Paris 8
M. Jean-Christophe MARCEL- Professeur, Université de Bourgogne
Mme Anne SALMON-Professeur, Université de Metz

Résumé :
Cette recherche a pour objectif de donner vie et corps à l’univers féminin adolescent dans un quartier populaire de la banlieue parisienne. Il s’agit de s’extraire du prisme de la victimisation et du regard androcentrique par lesquels les filles sont essentiellement observées, pour ne regarder qu’à travers l’axe des relations filles-filles, et s’apercevoir que la construction de l’identité collective et individuelle s’élabore, pendant la période de l’adolescence, et dans le contexte d’un quartier populaire de la banlieue parisienne, selon différentes stratégies, collectives et individuelles avec une confrontation directe aux parents, à l’école, aux pairs, au travail et au groupe. Ce travail est le fruit d’une longue expérience de terrain en tant qu’éducatrice spécialisée en Prévention spécialisée. La démonstration réalisée dans cette étude s’est concentrée exclusivement sur le vécu, le ressenti de 49 adolescentes, âgées de 11 à 17 ans, dont 18 réparties en trois groupes d’âges différents : 11-12 ans, 15-16 ans et 16-17 ans, sans qui cet univers resterait encore invisible aux regards des adultes. La méthodologie empruntée privilégie les méthodes d’enquête qualitative relevant de l’école de Chicago. Il ressort de cette étude que les adolescentes se construisent dans un entre soi féminin adolescent, culturel, territorial et social vécu comme une famille de substitution pour grandir, se protéger, vivre des expériences, en dehors des cercles de sociabilité. Les adolescentes sont, alors, des sujets et non des objets dans l’élaboration de leur identité collective et individuelle dans un quartier populaire.





Groupe d’Études des Méthodes de l’Analyse Sociologique de la Sorbonne - GEMASS
Personnel CNRS - 20 rue Berbier-du-Mets - 75013 Paris - tél. +33 1 58 52 17 76 - email : gemass@cnrs.fr
Personnel Sorbonne - Maison de la Recherche - 28 rue Serpente - 75006 Paris - tél. +33 1 53 10 58 26


Dernière mise à jour le : jeudi 22 février 2018