GEMASS

Groupe d’Etude des Méthodes de l’Analyse Sociologique de la Sorbonne

Accueil > Membres de l'unité > Membres permanents

IT : Alexandra FRENOD-DUNAND

IT : Alexandra FRENOD-DUNAND

Ingénieure d’études CNRS

afrenod@msh-paris.fr
alexandra.frenod@cnrs.fr

Activités de recherche

Notamment dans le cadre des projets PISJ 2008-2011, ANR-DYNEGAL 2012-2015, Les jeunes et la radicalité religieuse et politique 2016, JISA, Engagement politique et violence illégale 2016-2017

  • Participation à l’élaboration de questionnaires
  • Conduite d’entretiens qualitatifs
  • Participation à l’analyse de résultats d’enquêtes
  • Elaboration de documents de synthèse
  • Contribution à la rédaction d’articles

Responsabilités Edition/Communication

  • Gestion des sites internet gemass.fr et dynegal.org
  • Secrétariat de rédaction des Nouvelles du Gemass
  • Préparation de manuscrits et corrections d’épreuves (en français, anglais, allemand)
  • Correspondance INIST (Institut de l’Information Scientifique et Technique)

Publications

  Références trouvées  :  5
2016   Références trouvées  2

2016  |  FRENOD Alexandra  |  Chapitres d’ouvrages publiés en français  | 
En savoir plus...
2016  |  FRENOD Alexandra  |  Articles en langue étrangère dans revues à comité de lecture référencées  | 

2013   Références trouvées  2

En savoir plus...

Cet article vise à examiner plusieurs théories explicatives de la perception des inégalités sociales en se fondant sur une enquête par questionnaire auprès d’un échantillon représentatif de Français complétée par une série d’entretiens qualitatifs. La théorie de " l’intérêt bien compris " lié à la position sociale, celle de l’effet éventuel de mécanismes de frustration relative, et de l’effet de l’adhésion à des valeurs en matière de justification des inégalités économiques seront examinées. Une des originalités de l’enquête que nous utiliserons est de distinguer trois registres de perception des inégalités : la perception de leur force dans la société, le degré auquel elles sont jugées plus ou moins illégitimes, et enfin le degré auquel la personne elle-même se sent personnellement affectée. Les résultats montrent des effets contrastés des différentes variables explicatives selon ces registres de perception des inégalités. La position sociale comme les mécanismes de frustration relative expliquent bien l’impact personnellement ressenti, alors qu’ils n’ont pratiquement aucun effet sur la perception globale des inégalités sociales. A l’inverse, cette dernière est bien expliquée par l’adhésion à des valeurs. Le registre global d’appréhension des inégalités est donc principalement dépendant d’orientations idéologiques, tandis que le registre personnel est exclusivement dépendant de la position des individus dans la stratification sociale.

Lire l’article






2013  |  GALLAND Olivier , LEMEL Yannick , FRENOD Alexandra  |  GEMASS Working papers  | 
En savoir plus...
2013  |  GALLAND Olivier , LEMEL Yannick , FRENOD Alexandra  |  Articles en français dans revues à comité de lecture référencées  | 







Groupe d’Études des Méthodes de l’Analyse Sociologique de la Sorbonne - GEMASS
Personnel CNRS - 20 rue Berbier-du-Mets - 75013 Paris - tél. +33 1 58 52 17 76 - email : gemass@cnrs.fr
Personnel Sorbonne - Maison de la Recherche - 28 rue Serpente - 75006 Paris - tél. +33 1 53 10 58 26


Dernière mise à jour le : vendredi 13 octobre 2017