GEMASS

Groupe d’Etude des Méthodes de l’Analyse Sociologique de la Sorbonne

Accueil > Working papers GeWoPs

GeWoP - n°2 - Understanding the Marriage Effect : Changes in Criminal Offending Around the Time of Marriage

Torkild Hovde LYNGSTAD (Chercheur invité au GEMASS à l’automne 2011) and Torbjørn SKAROHAMAR

Les théories du lien social soutiennent que le mariage a un effet réducteur sur la criminalité. Etant donné ce que l’on sait du mariage et de la formation du couple dans les sociétés occidentales contemporaines, il est réaliste de supposer que le lien social et émotionnel entre les mariés précède en temps la date effective du mariage. Par conséquent, si ces processus influencent le comportement criminel, on devrait attendre des réductions significatives de la criminalité plusieurs années avant le mariage. Indépendamment de la théorie du lien social, il est possible de traiter le mariage comme un résultat plutôt que comme un facteur causal dans le processus de renonciation au crime. Un individu qui s’est “rangé” serait plus attirant sur le marché ; les mariages auraient peu de chances d’avoir lieu à des niveaux élevés de trajectoire criminelle pour cette raison. Ces questions ont fait l’objet de peu d’attention dans les travaux de recherche jusqu’ici. Dans cette étude, nous examinons les trajectoires de la criminalité en utilisant une conception intra-individu et un registre de données concernant une population d’hommes norvégiens qui sont entrés en union maritale dans les années 1995-2001(N=120,821). Nos résultats montrent une baisse progressive et significative des niveaux de criminalité au cours des cinq années précédent le mariage, suivie d’une légère mais non négligeable augmentation après la formalisation de la relation. Surtout, la décennie autour de l’événement marital se caractérise par une très importante avancée en matière de renonciation au crime. Cependant, l’effet de l’événement marital est négligeable comparé au niveau de renonciation atteint avant le mariage. Les études antérieures ont peut-être exagéré l’importance du mariage en tant qu’étape de la vie à l’origine de la renonciation au crime.


Cliquer ici pour lire l’article











Groupe d’Études des Méthodes de l’Analyse Sociologique de la Sorbonne - GEMASS
Personnel CNRS - 20 rue Berbier-du-Mets - 75013 Paris - tél. +33 1 58 52 17 76 - email : gemass@cnrs.fr
Personnel Sorbonne - Maison de la Recherche - 28 rue Serpente - 75006 Paris - tél. +33 1 53 10 58 26


Dernière mise à jour le : vendredi 13 octobre 2017