GEMASS

Groupe d’Etude des Méthodes de l’Analyse Sociologique de la Sorbonne

Accueil > Publications > Recherche par années > Années 2010 > Année 2016

« “Cela nous a échappé…” : théorie de l’acteur-réseau et le problème des générations scientifiques », Social Science Information, First Published October 31, 2016

« “Cela nous a échappé…” : théorie de l'acteur-réseau et le problème des générations scientifiques », Social Science Information, First Published October 31, 2016

Résumé : Abstract
The present article reviews in detail the generational fate of Actor-Network Theory (AnT). This theory is one of the rare examples of an intellectual product that has managed to transpose into the very general terms of contemporary social theory findings initially elaborated in what is often seen as the confidential field of science and technology studies. Building in particular on MJ Nye’s work on the origins of the social construction of science in order to establish a generational approach to the study of the sciences, the article distinguishes two generations of AnT and highlights the asymmetric character of the intergenerational link between them. In looking back on the principal criticisms of AnT since its creation, the article shows how second-generation AnT – the ‘diaspora’ generation, as Law has termed it (1999) – identifies mostly with a degenerative research program (in Lakatos’ sense, 1978), built around four main types of effect : effects of repetition, of dramatization, of routinization and, finally, of invisibilization of the critical debate.

Cet article revient en détail sur le devenir générationnel de l’Actor-Network Theory (AnT). Cette théorie est l’un des rares exemples de produit intellectuel parvenu à transposer dans les termes très généraux de la théorie sociale contemporaine des enseignements élaborés initialement dans le domaine, souvent jugé confidentiel, de l’étude des sciences et des techniques. S’appuyant notamment sur les travaux de M.J.Nye (2011) sur les origines de la construction sociale de la science pour établir une approche générationnelle de l’étude des sciences, l’article distingue deux générations d’AnT et met en lumière le caractère asymétrique du lien transactionnel intergénérationnel qui relie l’une à l’autre. En revenant sur les principales épreuves critiques de l’AnT depuis sa création, il met en évidence la manière dont l’AnT de seconde génération — la génération de la « diaspora » selon l’expression de J.Law (1999) — s’identifie à un programme de recherche « dégénérescent », au sens de Lakatos (1978), construit autour de quatre types principaux d’effets : des effets de répétition, de dramatisation, de routinisation et pour finir d’invisibilisation du débat critique.

Lire l’article sur le site de Social Science information





Groupe d’Études des Méthodes de l’Analyse Sociologique de la Sorbonne - GEMASS
Personnel CNRS - 20 rue Berbier-du-Mets - 75013 Paris - tél. +33 1 58 52 17 76 - email : gemass@cnrs.fr
Personnel Sorbonne - Maison de la Recherche - 28 rue Serpente - 75006 Paris - tél. +33 1 53 10 58 26


Dernière mise à jour le : jeudi 7 septembre 2017